3 astuces pour utiliser un shaker à cocktails

Q

ui dit cocktail dit souvent shaker. Vous pensez que cet accessoire n’est pas pour vous ? Il existe quelques principes de base pour manier cet outil indispensable dans le mélange des ingrédients d’un cocktail.

À chacun son shaker

Pour composer des cocktails, il existe trois types de shaker. Faits de deux parties, le Boston Shaker et le French Shaker sont utilisés par de nombreux professionnels. Pour se lancer dans les cocktails maison, on lui préférera son cousin, le Cobbler Shaker. Plus petit et plus pratique, c’est un modèle facile à prendre en main. Il est composé de trois parties : une timbale, un bouchon et enfin d’une partie intermédiaire dotée d’une passoire intégrée.

 

Le grand 8 !

Avant de pouvoir jongler entre différents shaking styles comme le hard shake venu du Japon, il faut un peu d’entraînement et commencer par une technique simple. Tenez fermement votre verre doseur d’une main (celle avec laquelle vous écrivez) et le shaker de l’autre. Puis secouez d’avant en arrière en repassant toujours par le centre.

Shaker permet aussi d’aérer les préparations, et émulsionne les ingrédients afin de leur donner une texture onctueuse. Cela marche très bien avec le jus d’ananas ou le blanc d’œuf par exemple (c’est étonnant oui, mais il est présent dans de nombreuses recettes). L’astuce : la glace doit effectuer un 8 imaginaire à l’intérieur du shaker. Vous noterez toutefois que plus le cocktail est dilué, plus il perd de sa puissance gustative. C’est pourquoi il ne faut pas shaker de la glace pilée, sous peine de voir son cocktail se transformer en eau aromatisée.

Shake, shake, shake

Pour tirer le meilleur de votre shaker, commencez par le remplir de 3 ou 4 glaçons, puis ajoutez par exemple spiritueux et jus de fruits. Pensez néanmoins à ne pas trop le remplir pour permettre à tous les ingrédients d’avoir assez de place pour se mélanger. Attention, pas de boissons gazeuses dans un shaker, au risque de repeindre les murs à l’ouverture.

Enfin, sachez que s’il n’y a pas vraiment de durée idéale pour shaker, lorsque vous voyez une fine couche de condensation apparaitre sur le shaker c’est un bon signe que votre mélange est prêt à être servi !

Publié le : 11 octobre 2018 - Temps de lecture : 2 minutes