Bitters fait-maison : l’ingrédient sur-mesure pour vos soirées cocktails

A

maro en italien ou amer en français, le bitter est cette liqueur infusée de plantes, d'écorces et d'aromates qu'on ajoute parfois à certains cocktails. Quelques gouttes suffisent à exalter les arômes et les saveurs de vos créations, pour leur apporter ce « je ne sais quoi » qui les rend si uniques. Pour donner à vos cocktails une signature puissante et originale, voici quelques astuces qui vous aideront à réaliser un bitters maison.

Le bitters ou l’amer à boire

recette bitters maison

Malgré son nom, l’amer, ou « bitters » en anglais, ne l’est pas nécessairement. Décoction spiritueuse à base d’aromates et de plantes infusées, il se caractérise surtout par un goût concentré et sert en quelque sorte de condiment et d’épices pour vos cocktails. Comme ces derniers, on l’utilise de manière parcimonieuse et diluée.

Apparu au XVIIIe siècle, l’amer a d’abord été utilisé à des fins médicinales. Ces remèdes d’antan, aux saveurs prononcées, se voyaient régulièrement mélangés à de l’eau de manière à les rendre plus buvables. Les recettes ont évolué avec le temps mais la pratique est restée.

Notre proposition de bitters fait-maison

Pour réaliser votre amer maison, vous aurez besoin d’un bocal de conserve, d’une verrine en verre ou d’une bouteille à large goulot. Pour les ingrédients, prévoyez :

  • 70 cl de vodka
  • 1 citron bio
  • 1 orange bio
  • 5 g de gingembre frais
  • 2,5 g de racine de gentiane
  • 1 càc de cardamome moulue
  • 1 piment de la Jamaïque
  • 1 bâton de cannelle
Décoction spiritueuse à base d'aromates et de plantes infusées, le bitters se caractérise surtout par un goût concentré et sert en quelque sorte de condiment et d'épices pour vos cocktails

La marche à suivre pour un mélange réussi :

  • Taillez les zestes du citron et de l’orange, en prenant soin de retirer la peau blanche.
  • Pelez et coupez en deux le gingembre frais.
  • Disposez au fond du bocal ou de la bouteille l’ensemble des ingrédients et versez la vodka.
  • Fermez le contenant et laissez votre préparation infuser entre 2 et 3 semaines, à température ambiante et à l’abri de la lumière.

La suite des opérations consiste à vérifier, tous les 2-3 jours environ, l’évolution de votre assemblage. N’hésitez pas à le goûter de temps à autre pour déterminer à quel moment vous souhaitez arrêter l’infusion et passer à l’étape suivante : le filtrage. Pour celui-ci, il vous suffit de passer votre macération par un tamis extrêmement fin ou un entonnoir muni d’un filtre à café, de manière à ne garder que le liquide infusé.

Une fois clarifié, votre bitters fait-maison ne demande plus qu’à être versé dans une fiole compte-gouttes ou une bouteille hermétique. Bien que le bitter se conserve longtemps, stockez-le dans un endroit sec, hors de la lumière et à température ambiante. Pensez aussi qu’une fois ouvert, l’air ayant pénétré dans la bouteille peut modifier les saveurs de votre préparation et en altérer la durée de conservation. Le moment est donc venu de tester votre bitters maison ! Utilisez-le pour revisiter un grand classique comme le Mint Julep ou pour twister un Dying Bastard.

ingrédients bitters

Si vous aimez tester et innover

Pour des saveurs asiatiques, remplacez la cannelle, le clou de girofle et le gingembre par du cumin et des copeaux de quassia et ajoutez de la coriandre ou du basilic thaï. Si vous aimez des notes fraiches, vous pouvez remplacer le gingembre par de la menthe ou de la citronnelle. Des ingrédients comme le sirop de sucre de canne, le caramel ou les fruits secs apporteront un peu de douceur à la préparation. Si vous préférez un peu d’acidité, choisissez des baies fraîches, telles que la canneberge.

Pour l’alcool, si la vodka est privilégiée pour son goût discret, elle est loin d’être la seule base permettant de réaliser un bitters maison. Choisissez, par exemple, du whisky ou du rhum pour apporter des notes plus tourbées ou épicées à votre préparation. La liste peut bien sûr s’allonger, selon vos goûts. En effet, rien ne vous empêche de préférer une tequila, un gin ou un cognac ! Gardez cependant à l’esprit que l’intensité de votre amer fait-maison sera liée à la puissance de l’alcool sélectionné. Gardez en tête que les combinaisons sont infinies : n’ayez pas peur de vous lancer et tester vos dosages pour trouver la recette qui vous correspond !

Nous sommes très curieux de découvrir vos recettes de bitters maison. Taguez @opncocktail et nous les partagerons sur compte !

Publié le : 8 novembre 2018 - Temps de lecture : 3 minutes
Pour aller plus loin