Cocktail et fromage, la paire gagnante

F

ierté nationale, symbole de la gastronomie et du terroir, le fromage se fait l'ambassadeur d'un retour aux saveurs authentiques... mais sait aussi jouer la carte du renouveau. Il forme ainsi, avec les cocktails, un audacieux duo à tester.

Fromage et cocktail, un jeune couple

assiette fromage

L’association entre le fromage et le cocktail est récente, et il s’agit pour tout dire d’une rencontre arrangée, connue sous le nom de pairing, soit l’envie d’assembler les saveurs pour trouver les meilleurs accords. Le pairing permet ainsi au fromage de découvrir la teinte orangée du Manhattan, lui qui ne connaissait jusqu’ici que le rouge, le blanc, voire le rosé… L’union entre fromage et cocktail est aussi un mariage de raison, avec une complémentarité évidente permettant d’adoucir une saveur trop forte, ou au contraire de la révéler. Jouez sur les nuances et variez les mélanges en piochant, alternativement, entre la carte des fromages et les recettes de cocktails.

Le pairing pour réinventer les goûts

Associer cocktails et fromages demande de la créativité. Evitez les mélanges trop complexes pour ne pas perdre les goûts, mais n’hésitez pas à tenter l’improbable. « De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace », réclamait le révolutionnaire Danton, qui n’aurait sans doute pas refusé un cocktail à base de Bourbon, pour peu qu’il lui soit servi avec un fromage tout aussi fruité, comme le Morbier.
L’objectif du pairing est de mélanger les saveurs et textures des fromages et des cocktails pour en créer de nouvelles. Adoucir, équilibrer, ou prolonger les goûts. Les agrumes fonctionnent bien avec les fromages de chèvre, mais vaut-il mieux, pour accompagner un Chabichou, un Mojito au rhum blanc ou un French 75 au gin et champagne ? Prévoyez plusieurs fromages et différents cocktails et laissez vos invités tirer les traits d’union.

Fromage et cocktails, communs accords

camembert et cocktail

Plongez dans le terroir et dans le minibar à la recherche du couple parfait, avec des fromages bruts et des cocktails sophistiqués. Le Brillat-Savarin se marie bien avec le champagne ou avec le saké, qui diminue la sensation de gras dans la bouche. Le whisky est un aventurier qui aime multiplier les conquêtes : le Saint-Marcellin, pour un accord fruité, le Saint-Nectaire, pour des goûts plus délicats, ou le roquefort, pour des saveurs bien affirmées. Plus étonnant encore, accompagné de mimolette, le goût du whisky fait penser à celui du bacon fumé…
Le camembert peut lui passer par la case cuisson pour se déguster rôti avec un White Negroni : l’onctuosité du fromage adoucit alors l’amertume du cocktail.

Cocktails et fromage… en attendant la suite ?

Le cocktail sera-t-il bientôt du dîner ? C’est une tendance qui se dessine, et laisse les alcools forts accompagner le repas de l’entrée au dessert. Le rhum n’est par exemple plus réservé à la pâte à crêpes, mais se déguste en Cuba Libre avec des Tartines au fromage frais, artichaut et miel.
Une seule question se pose encore au moment de dresser la table : une Caipirovska pouvant désormais remplacer le verre à vin, faut-il ajouter une paille à gauche de la fourchette à entremet ?

Publié le : 29 janvier 2019 - Temps de lecture : 3 minutes
Pour aller plus loin