Pas de shaker ? Pas de souci

L

e problème, avec le cocktail, c’est qu’il ne suffit pas d’un tire-bouchon ou d’un décapsuleur pour en profiter à la maison.

A moins d’être tenté par une de ces marques de cocktail en bouteille vendues dans certaines épiceries fines à des prix qui défient toute logique. Ne laissez cependant pas le manque d’ustensiles vous bloquer : tout comme on n’a pas besoin du couteau japonais santoku pour bien cuisiner, on peut parfaitement se débrouiller avec ce qu’on a à la maison pour proposer un cocktail plus que décent.

Une dose de bon sens

Un verre à mesure gradué de cuisine peut facilement faire office de mesure
Un verre à mesure gradué de cuisine peut facilement faire office de mesure

Au final, un cocktail c’est une émulsion le plus souvent glacée d’ingrédients assemblés avec précision et dilués. Les outils, du shaker au doseur, sont là pour rendre le travail plus efficace et plus facile. Sans eux, il convient d’adopter certains réflexes et d’adapter son choix de recettes. Le premier réflexe à acquérir est de respecter les doses. Sans doseur, c’est compliqué mais pas impossible. Vous pouvez par exemple utiliser un verre à mesure gradué de cuisine, surtout si vous préparez le même cocktail pour plusieurs personnes.
Sinon, il suffit de se tenir à un récipient unique. La contenance d’un coquetier ou d’un bouchon d’une bouteille de spiritueux n’est certes pas énorme mais en maintenant les proportions, ça roule. 4 bouchons de Havana Club 3, 1 de sirop simple et 1 de citron vert — le tour est joué, vous avez votre Daïquiri. En règle générale, les cocktails les plus faciles à réaliser dans ces circonstances restent ceux dont les proportions sont simples et qui sont réalisés directement dans le verre de service — un Negroni, un Old Fashioned voire un Tom Collins. Ici, une cuillère à café pour mélanger et un couteau pour le twist d’agrume suffisent.

A la baguette

Les cocktails préparés au verre à mélange présentent un autre challenge. Pour remplacer le verre en question, il suffit de trouver un autre récipient de taille suffisante ou prendre un verre à mesure de cuisine. Mais, au vu de la hauteur de ces récipients, utiliser une cuillère à café pour mélanger votre Dry Martini est plus compliqué. Si par hasard vous avez des longues cuillères à sorbet qui traînent quelque part, elles sont idéales.
Sinon, pourquoi ne pas tenter le coup de la baguette — oui, celle que vous réservez aux sushis ! Enfin, pour remplacer la passoire sensée retenir les glaçons au moment du service, vous pouvez utiliser le couvercle d’une conserve, une cuillère à soupe ou, pourquoi pas, votre main — on est entre amis, après tout.

sirop simple sucre maison
A découvrir sur le même sujet

Les sirops : un peu de douceur « fait maison »

Agiter à bon escient

En ce qui concerne les cocktails à base de jus de fruit, à préparer au shaker, vous pouvez vous débrouiller avec tout type de récipient à couvercle, qu’il soit en métal ou en verre. Il faut juste qu’il soit assez grand pour contenir le liquide, assez large pour laisser passer les glaçons et assez solide pour résister à toute cette agitation. De tout ce que nous avons commenté jusqu’ici, cela reste la solution la moins idéale. Même avec un récipient de bonne taille, le risque est que les glaçons ne circulent pas assez, ce qui donnera une dilution — et donc une température — imparfaite.
Ici, notre conseil est de casser légèrement les glaçons (sans que cela ne devienne de la glace pilée), pour permettre un refroidissement plus rapide. Agitez moins longtemps qu’avec un shaker (la dilution étant plus rapide) et servez. Attention, cependant : si vous agitez trop longtemps, votre cocktail prend l’eau ; si vous ne l’agitez pas assez, l’émulsion entre le spiritueux, le sucre et le fruit ne sera pas parfaite et les ingrédients se sépareront plus rapidement.

S’y prendre à l’avance

Enfin, que votre cocktail soit agité ou remué, la solution la plus simple reste la même, pour peu que vous ayez quelques heures devant vous. Prenez une bouteille propre, versez-y chaque ingrédient en respectant les proportions puis ajoutez de l’eau (20% du volume total des autres ingrédients). Fermez, agitez avec vigueur et placez dans le congélateur trois ou quatre heures à l’avance (vous pouvez laisser les cocktails sans jus refroidir plus longtemps).

Au bout du compte, on est d’accord que c’est plus facile avec des ustensiles et qu’ils donnent en plus l’impression que vous maîtrisez le sujet. Mais s’il le faut, on peut très bien rendre hommage à Mac Gyver en faisant ses cocktails avec les moyens du bord !

Retrouvez plus d’astuces autour du cocktail sur notre compte Instagram @opncocktail 

Publié le : 14 février 2019 - Temps de lecture : 3 minutes