Du cocktail au mocktail, il n’y a parfois qu’un pas

E

nvie de fraîcheur et de saveurs fruités ? Testez les mocktails, versions non alcoolisées des cocktails classiques. Des recettes à adopter pour un apéro improvisé en début de soirée ou un après-jogging survitaminé.

Alex Temptation, le fruit pas défendu

Alex Temptation

Très fruité, le cocktail Alex Temptation est le candidat idéal pour être décliné en mocktail. Il suffira pour cela d’oublier la vodka, de remplacer la liqueur par un sirop de pêche et de conserver les jus de mangue, d’orange, de citron et le sirop de sucre. Mixez le tout avec des quartiers de banane, ajoutez des glaçons et des feuilles de menthe, parures idéales pour le bel Alex.

Bloody Mary, cocktail pimenté

bloody mary

Ce cocktail à l’histoire incertaine a autant de versions que de recettes. Certains affirment que le Bloody Mary emprunte son nom à la reine d’Angleterre Mary Tudor, surnommée Marie la Sanglante, quand d’autres mêlent l’écrivain Ernest Hemingway à la légende. Inodore, il aurait été créé pour ne pas éveiller les soupçons de la femme de l’écrivain, cette “Maudite Mary” qui souhaitait l’éloigner des bouteilles. Une peine qu’elle ne se serait pas donnée si Ernest s’était contenté de la version sans alcool de la boisson : un délicieux mélange de jus de tomates, de sel de céleri, de Tabasco et de jus de citron, sans oublier l’indispensable sauce Worcestershire.

Bossa Nova, le goût du Brésil

Pas besoin de rhum pour déguster un cocktail aux saveurs brésiliennes ! Le Bossa Nova version mocktail est une alliance parfaite entre l’acidité de l’ananas et la douceur sucrée de l’abricot, liées par un trait de jus de citron et de sirop d’anis. La plage d’Ipanema et le carnaval de Rio, comme si vous y étiez, le tout saupoudré de notes de cavaquinho, l’instrument phare de la Bossa.

Du Mojito au Nojito, un mocktail mentholé

nojito

Le Mojito : un grand classique du cocktail revisité ici dans sa version sans alcool. Pour un verre, mélangez une douzaine de feuilles de menthe, un shot (3 cl) de sirop de sucre de canne et trois quartiers de citron vert. Ajoutez de la glace pilée, de l’eau pétillante et vous obtiendrez une boisson plus que rafraîchissante qui fera l’unanimité auprès de vos convives !

Cranapple Breeze, cocktail d’arômes doux et sucrés

Contraction de jus de canneberge (cranberry) et de pomme (apple), le Cranapple Breeze régale les palais en quête de saveurs légèrement acidulées. Retirez la vodka et remplacez le triple sec par un trait de sirop d’orange. Le sirop étant plus dense et plus sucré que la liqueur, vous pouvez ajouter un peu d’eau pour le diluer. Touche finale, le ginger ale, un soda au gingembre, vient apporter légéreté et peps à votre mocktail.

Voyeur, tel est pris qui croyait prendre

cocktail voyeur

S’il voulait se faire discret, c’est raté : avec sa couleur vive, le Voyeur ne passe pas inaperçu, même dans sa version sans alcool ! Son mélange de raisin, de fraise, de mûre aromatisée et de feuilles de basilic rendra addict les palais gourmets. Tous les voyants sont au vert pour cette recette simple et efficace.

Sweet Grapes, saveurs à la faveur de l’automne

cocktail sweet grapes

Alliance de la canneberge, de la poire et du raisin, le Sweet Grapes peut se passer de la vodka dans sa version mocktail. L’élément clé à ne pas oublier : le basilic. Mixé avec les autres ingrédients, il apporte un goût légèrement poivré au cocktail, tandis que les feuilles utilisées comme décoration contrastent avec les teintes rosées de la préparation.

Publié le : 19 mars 2019 - Temps de lecture : 3 minutes
Pour aller plus loin