Un repas mexicain pour fêter le Cinco de Mayo !

L

e 5 mai, le Mexique célèbre la victoire du général Ignacio Zaragoza lors de la bataille de Puebla, qui, en 1862, libéra le pays d'un gouvernement autoritaire soutenu par les puissances étrangères. Une fête folklorique et hautement gastronomique : pour fêter le Cinco de Mayo comme un vrai Mexicain, il n'est pas nécessaire de porter un sombrero, mais il faut passer à table.

Cinco de Mayo, avocats et nachos en entrée

guacamole
Guacamole, nachos... ou baguette, pour une déclinaison à l'accent français 😉

Le Cinco de Mayo n’est pas un jour comme les autres, mais ce n’est pas une raison pour changer les bonnes habitudes : comme c’est très souvent le cas dans la cuisine mexicaine, l’avocat sera au centre des débats ! Un bon guacamole à base d’avocats, de tomates, d’oignon, de citron et de coriandre, est un accompagnement indispensable qui ne quittera pas la table avant l’arrivée des desserts.

En entrée, il côtoie une salade pleine de fraîcheur à base de tomate, de concombre et de pastèque, assaisonnée avec du jus de citron et du tabasco. La tequila, boisson nationale, est également présente avec une Tequila Sunrise dont les couleurs flamboyantes rappelleront aux plus patriotes le panache du général Ignacio Zaragoza défiant les troupes de Napoléon III.

L’art de l’asado, la gastronomie mexicaine sur le grill.

fajitas
🌮😋

Pour manger comme un vrai Mexicain, il y a des étapes obligées. Impossible d’imaginer un Cinco de Mayo réussi sans déguster des fajitas. Ces célèbres tortillas étaient à l’origine remplies de viande de bœuf, mais on en trouve aujourd’hui au poulet, voire au poisson, ou complètement végétariennes, avec des oignons, des poivrons, des carottes et des haricots rouges.

Avec son pain brioché garni de bœuf, d’avocat, d’oignon, parfois de fromage blanc et de sauce pimentée, le cemita ressemble plus à un hamburger qu’à un tacos. Le déguster est l’occasion de saluer l’importante communauté hispanique des Etats-Unis, qui célèbre aujourd’hui le Cinco de Mayo avec encore plus d’enthousiasme que les habitants du Mexique ! Une réponse, peut-être, au traditionnel barbecue du 4 juillet…

Sopapillas et gâteau du ciel, des desserts tout en légèreté

sopapillas
Les sopapillas sont un peu les bugnes des mexicains non ?

Le repas touche à sa fin, mais il n’est pas encore temps d’aller chasser la piñata ! Le dessert commence tout en légèreté avec des sopapillas, des beignets typiquement mexicains : mélangez farine, levure, œuf, taillez la pâte en carré et en triangle et faites dorer dans la casserole, avant de parfumer en saupoudrant de sucre ou de cannelle. Attention à ne pas, par réflexe, tremper les sopapillas dans le guacamole avant dégustation…

Finissez votre repas Cinco de Mayo avec une Torta de Cielo, le « gâteau du ciel ». Originaire du Yucatan, ce dessert aussi léger que son nom l’indique est très simple à préparer : mélangez les œufs, la poudre d’amande, la farine, faites cuire pendant quarante minutes et décorez avec des amandes grillées et du sucre glace. N’hésitez pas à l’accompagner d’une Tequila Capeliente, avec grenadine et crème de cassis, pour encore plus de douceur.

Vous pourrez ensuite sortir de table, en prenant rendez-vous pour la fête de l’indépendance du Mexique, le 15 septembre, qui sera l’occasion de ressortir votre grand chapeau et votre réserve de guacamole.

Publié le : 29 avril 2019 - Temps de lecture : 3 minutes
Pour aller plus loin